Matériel archéologique

La première étape de ce travail est la mise en ligne des oeuvres découvertes lors de la première série de campagne de fouilles archéologiques menée par Jules Barthoux entre 1926 et 1933 à la demande d'Alfred Foucher, directeur de la Délégation Archéologique Française en Afghanistan.

Tête de Bodhisattva

HADB N° : 77
Catégorie : Iconographie
Type d'objet :Modelage
Matière : Stuc
Provenance : Haḍḍa
Localisation : Tapa-i Kafarihā
N° de Localisation : 33
Datation :
Dimension : 37
N° d'inventaire de fouille :
Lieu de conservation : Musée Guimet
N° d'inventaire musée : MG 17291
Trace de polychromie : Non
Type de restauration : Pas de restauration

Description :

Tête de Bodhisattva de type hellénisant, animée d’une expression inquiète, accentuée par l’irrégularité de son visage. Ses cheveux, bouclés et traités en vagues, sont abîmés. Il porte un chignon élaboré qui forme de grosses boucles, retenu par un diadème en forme de demi cercle. De celui-ci, abîmé, on ne distingue que deux petites perles sur le côté. Son faciès et son regard profond lui donne un caractère très hellénisant ; on a souvent rapproché cette expression, courante dans les modelages de Haḍḍa –  des oeuvres attribuées à l’école de Scopas. Son nez est long, légèrement busqué. Sa bouche, fine, ne sourit pas comme habituellement. Les oreilles sont cassées mais laissent apparaître les lobes d’oreilles déformés. Juste au-dessus des sourcils, son front porte l’ūrṇā.

Observation : Etude comparative :
Référence(s) bibliographique(s) :
Les Fouilles de Haḍḍa, Figures et Figurines - Pl. 33 - 34