Matériel archéologique

La première étape de ce travail est la mise en ligne des oeuvres découvertes lors de la première série de campagne de fouilles archéologiques menée par Jules Barthoux entre 1926 et 1933 à la demande d'Alfred Foucher, directeur de la Délégation Archéologique Française en Afghanistan.

Tête de Brahma ou divinité

HADB N° : 163
Catégorie : Iconographie
Type d'objet :Modelage
Matière : Stuc
Provenance : Haḍḍa
Localisation : Bāgh Gaï
N° de Localisation : 56
Datation :
Dimension :
N° d'inventaire de fouille :
Lieu de conservation : Musée Guimet
N° d'inventaire musée : MG 17320
Trace de polychromie : Non
Type de restauration : Pas de restauration

Description :

Tête en stuc d’aspect féminin, peut-être Brahma, une divinité ou un Bodhisattva. Cette tête fait partie du décor de vestibule B56. Sur un panneau, trois arcs brisés abritent trois Bouddha. Entre les niches, la place est occupée par cette petite figure qui fait face au Indra « barbare lauré ». Ses cheveux, dont les mèches ondulées sont figurées par des creux, sont ornés d’un diadème. Il s’agit de deux couronnes. La première, composée de perles rectangulaires est posée autour du front. La seconde, placée sur le haut du crâne,  n’a plus de détails très visibles. Les deux sont réunies sur le dessus du front par une attache, peut-être un bijou. Le visage est encadré par un rouleau de cheveux. Le style de cette figure rappelle certaines oeuvres centrasiatique. Ses yeux mi-clos et le mouvement qui l’anime lui donne une expression timide. Souriante, ses lobes d’oreilles sont déformés. Des traces de peintures rouge et noire sont visibles : des cernes soulignent chevelure et diadème ainsi que les yeux, les sourcils et les lèvres. Emergeant du mur, peut-être avait-elle les mains en añjalimudrā, comme son comparse symétrique.

Observation : Etude comparative :
Référence(s) bibliographique(s) :
Les Fouilles de Haḍḍa, Figures et Figurines - Pl. 84 e