Matériel archéologique

La première étape de ce travail est la mise en ligne des oeuvres découvertes lors de la première série de campagne de fouilles archéologiques menée par Jules Barthoux entre 1926 et 1933 à la demande d'Alfred Foucher, directeur de la Délégation Archéologique Française en Afghanistan.

Tête de Buddha

HADB N° : 21
Catégorie : Iconographie
Type d'objet :Modelage
Matière : Stuc
Provenance : Haḍḍa
Localisation : Tapa Kalān
N° de Localisation : Inconnu
Datation :
Dimension :
N° d'inventaire de fouille :
Lieu de conservation : National Museum of Afghanistan
N° d'inventaire musée : MK 150
Trace de polychromie : Non
Type de restauration : Pas de restauration

Description :

Le Buddha porte deux des marques caractéristiques : l’uṣnīṣa et les lobes d’oreilles déformés, souvenir de son enfance princière. Il manque l’ūrṇā, peut-être était-il peint. L’uṣnīṣa est figuré par un chignon ondulé, un traitement que l'on retrouve sur le reste des cheveux. Les ondulations consistent en vagues de mèches très en relief allant d’avant en arrière. Le profil de cette tête est hellénisant : le front est large, l’arc du sourcil est droit,  les paupières gonflées tombent sur des yeux mi-clos. Le nez est aquilin, fin, la bouche sinueuse. Le menton rond trahit un léger goitre et les joues sont pleines et rondes.

The Buddha bears two of the characteristic marks: the uṣnīṣa and the deformed earlobes, a reminder of his princely childhood. The ūrṇā is missing, perhaps it was painted. The uṣnīṣa is represented by a wavy bun, a treatment found on the rest of the hair. The curls consist of waves of high relief strands of hair, going back and forth. The profile of this head is hellenizing: the forehead is broad, the arch of the eyebrow is straight, the swollen eyelids fall on half-closed eyes. The nose is aquiline, fine, the mouth sinuous. The round chin betrays a slight goiter and the cheeks are full and round.

Observation :

Cette tête, conservée au National Museum of Afghanistan de Kabul, a été entièrement détruite.

This head, conserved in the National Museum of Afghanistan in Kabul, was completely destroyed.

Etude comparative :
Référence(s) bibliographique(s) :
Les Fouilles de Haḍḍa, Figures et Figurines - Pl.1