Sites

Entre les IIe et IXe siècles de l'ère chrétienne, les monastères bouddhiques de Haḍḍa comptaient parmi les grands centres religieux qui accueillaient les milliers de pèlerins voyageant entre l’Inde et la Chine.

Tapa-e Shotor

Description :

Tapa-e Shotor (abréviation : TSh) fut d’abord fouillé par Shaïbaï Mostamindi puis par Zémaryalaï Tarzi.

Tapa-e Shotor marquait la limite Nord de l’ensemble de Haḍḍa. C’était un site monastique complet avec partie publique et privée. Les données stratigraphiques et l’étude de la numismatique ont permis à Tarzi d’établir neuf phases : TSh I correspond au commencement des établissements prémonastiques et est daté à partir d’Azès II (35-12 avant J.-C.). TSh II, la première période bouddhique est contemporaine du règne d’Huviṣka dans la seconde moitié du IIe siècle ap. J.-C. (155-187). TSh III se situe entre la fin du règne d’Huviṣka et le début de celui de Vasudeva I. TSH IV correspond au règne de Vasudeva (191-225). Un premier hiatus a lieu entre Vasudeva et ses successeurs. TSh V s'étend de la période post-Vasudeva aux derniers Kušan, jusqu’à la moitié du IVe siècle ap. J.-C. environ. TSh VI correspond à la prise de pouvoir de Kidara et s’étend de la moitié du IVe au Ve siècle. TSh VII se situe au Ve, TSh VIII (correspondant à TTK I) à la fin du Ve et au VIe. Suit un second et très long hiatus de deux siècles et demi, du début du début du VIe à la moitié du VIIIe ap. J.-C. Enfin TSh IX (correspondant à TTK II) s’étend de la moitié du VIII au IXe où se situe l’incendie final qui ruina les sites.


Au cours de la période TSh II fut construit le Vihāra des moines 1 et les niches V1 (représentant l’Exhortation au Prêche), V2 et V3 (toutes deux consacrées au Premier Sermon) ainsi que la cour aux stūpa et les niches IV à X et XIV à XVI qui l’entouraient. La niche VI représentait le Premier Sermon, la niche XVI la Visite d’Indra à la grotte d’Indraśala et les niches IX et XIV, les Cieux bouddhiques. La seconde phase bouddhique TSh III correspond à l’édification du stūpa M (décoré d’une Visite d’Indra) et des stūpa secondaires 10 et 11 ainsi qu’à l’agrandissement de la Terrasse 60. TSh IV vit l’aménagement de la Salle de réunion 10, du réfectoire 13, de l’avant-cour 14 et de la cour 42. Autour de la Terasse 60, une tour fut transformée en caitya EXXIV (contenant le stūpa 39), entièrement décorée à la gloire des Buddha du passé et dont une niche, EXXIVb, représentait le Miracle de Śravasti. A cette période également, le vihāra 43 fut construit, la Terasse 61 fut aménagée, ainsi que la chapelle 59 contenant le stūpa 40 et quelques stūpa secondaires autour de M. Notons le stūpa 6, porteur d’une représentation du Premier Sermon, le stūpa 20 dont le second corps était décoré de l’Offrande d’une poignée de Poussière et de la Jātaka du Lion Soumis, et le stūpa 25 où une scène d’Offrande d’une poignée de Poussière était figurée. À la période TSh V, le Vihāra 1 fut agrandit grâce aux pièces 16 à 18, la Terasse 60 s’enrichit des niches EV, E XI à EXXIII, la cour aux stūpa vit la construction des niches I à III, du vestibule XI et de la chapelle XII représentant les Cieux bouddhiques, de la niche XIII dite "aquatique" et des niches XVII, XIX à XXIV ainsi que le réaménagement de plusieurs stūpa (2, 3, 4, 7, 8, 18, 19, 27). Au cours de TSh VI, le Vihāra 1 fut encore réaménagé et agrandi par la construction des salles 52 à 58 et de l’avant-cour 99 ; autour de la terasse 60, les niches EVI et EVII ainsi que la chapelle EVIII furent construites ; la cour aux stūpa se dota des stūpa 17 et 26, consacrés à la cérémonie de la mokṣa et le décor peint de la grotte A représentant les Dix Moines Protecteurs de la Loi ainsi que le Culte du Bol et du Turban fut réalisé. Durant la sixième période bouddhique TSh VII, des réfections furent réalisées dans le Vihāra 1, les stūpa 1 et 20 furent ajoutés à la cour aux stūpa, la terrasse 60 s’agrandit et on y ajouta les niches EIX et EX. Enfin, le réservoir 103, son barrage 104 et l’ensemble thermal 70 à 73 furent construit. Les dernières périodes TSh VIII et IX sont équivalentes à TTK I et II. A TSh n’eurent lieu que des réfections (Tarzi, 1976 : 382 et s. et Tarzi, 1991).

Mise en perspective du plan de Tapa-e Shotor dessiné par le Pr. Z. Tarzi (Tarzi, 1997) et de l'état actuel du site d'après l'imagerie satellite Google Earth.